Congé notifié par LRAR : la date de réception est celle qui est apposée par le service de la poste

Par arrêt du 13 juillet 2011, la Cour de cassation a décidé que la date de réception de la notification d’un congé par lettre recommandée avec demande d’avis de réception est celle qui est apposée par le service de la poste lors de la remise de la lettre à son destinataire. En l’espèce, les consorts … Lire la suite Congé notifié par LRAR : la date de réception est celle qui est apposée par le service de la poste

Qu’en est-il de l’indemnité d’éviction en cas de destruction totale du bien loué ?

Selon l’article 1722 du Code civil  » Si, pendant la durée du bail, la chose louée est détruite en totalité par cas fortuit, le bail est résilié de plein droit ; si elle n’est détruite qu’en partie, le preneur peut, suivant les circonstances, demander ou une diminution du prix, ou la résiliation même du bail. … Lire la suite Qu’en est-il de l’indemnité d’éviction en cas de destruction totale du bien loué ?

Date de réalisation de la condition suspensive d’un prêt : émission ou réception ?

Dans l’immense majorité des cas, la vente immobilière est conclue sous la condition de l’obtention d’un prêt. Selon les termes de l’article 1176 du Code civil, lorsqu’un contrat est conclu sous condition suspensive, celui-ci est caduc si la condition ne s’est pas réalisée dans le délai imparti. La question qui se pose donc est celle … Lire la suite Date de réalisation de la condition suspensive d’un prêt : émission ou réception ?

Tant qu’il y aura des recours…

En vertu de l’article L. 145-17 du code de commerce le bailleur peut refuser le renouvellement du bail sans être tenu au paiement d’aucune indemnité s’il justifie d’un motif grave et légitime à l’encontre du locataire sortant. S’il s’agit soit de l’inexécution d’une obligation, soit de la cessation sans raison sérieuse et légitime de l’exploitation … Lire la suite Tant qu’il y aura des recours…

Déplafonnement et modification notable de la destination des lieux

Un bailleur a donné en location des locaux pour y exercer une activité de « commerce de vins, liqueurs, brasserie, restaurant à l’exclusion de tout autre ». Celle-ci est ensuite étendue à celle de PMU, loto, jeux. Invoquant cette adjonction d’acticvité, le bailleur délivre ensuite un congé avec offre de renouvellement moyennant un loyer déplafonné. … Lire la suite Déplafonnement et modification notable de la destination des lieux